3 questions à Pierre Serne

Pierre Serne

Pierre Serne est Président du Club des villes et territoires cyclables.

Qu’attendez-vous de l’événement au regard des enjeux autour du vélo depuis la pandémie ?

Ce que j’attends et qu’attendent tous les adhérents du Club et nos partenaires, c’est évidemment de nous retrouver enfin de visu, après 18 mois de visio-conférences… Les outils numériques ont permis de poursuivre notre action et je suis encore étonné de la rapidité avec laquelle nous nous sommes adaptés pour renforcer nos liens dans ce contexte de crise, mais il est temps de nous retrouver pour partager, débattre et retrouver de la convivialité ! Et ce d’autant plus qu’en 18 mois, les instances se sont renouvelées et les femmes et les hommes qui portent les enjeux de mobilité actives ont changé. J’ai hâte de les rencontrer ! 

Quels seront les grands sujets débattus durant le congrès CVTC ?

 En ce qui concerne la place du vélo et des mobilités actives, il y aura un avant et un après la pandémie.  Déjà en 2019, la pratique du vélo était en augmentation et les grèves de l’hiver 2020 avaient montré une augmentation du recours au vélo. Il y avait une “transition logique” qui s’enclenchait, c’était le titre de notre congrès à Nantes en 2019. 

En 2021, on passe de la logique à l’évidence. Le vélo a conquis les villes et les imaginaires de façon notable, en élargissant son public, notamment avec les jeunes, les femmes et les personnes plus modestes. Avec 29% d’augmentation entre 2020 et 2021, la dynamique enclenchée est énorme. Il nous reste à la confirmer et à l’amplifier et pour cela, tous les partenaires se mobilisent dans la même direction afin d’obtenir davantage de moyens pour soutenir les aménagements cyclables, faciliter l’intermodalité avec les transports en commun, diversifier les services vélo proposés aux habitants. Et ce partout en France, des territoires peu denses aux métropoles, avec l’appui des départements et des régions.  

Pour y participer, c’est ici.

Quelles seront les innovations au sein de l’Espace Mobilités actives ? Que pourront voir les visiteurs lors de leur venue ? 

Nous avons préparé un programme dynamique, qui alterne des plénières, des ateliers d’échanges de pratique, des mini conférences de nos exposants, des visites de terrain, des master class pour explorer des sujets nouveaux ou complexes comme l’apaisement de la ville au moyen des plans de circulation et la complémentarité marche et vélo. 

Et puis nous ferons la part belle à la Région Occitanie et à la métropole toulousaine, qui nous accueillent, avec une après-midi dédiée aux actions menées par nos adhérents. Et évidemment, nous mettrons la filière vélo à l’honneur avec tous nos exposants, ils sont d’ores et déjà plus de vingt et presque tout notre espace est réservé : avec des assembleurs, des fournisseurs de solutions de stationnement, de comptage, des innovations nombreuses. Nous les remercions de leur fidélité et sommes ravis de les retrouver et d’en accueillir de nouveaux. Et notre dernière plénière sera l’occasion d’interpeller et de témoigner de notre tour de France du vélo qui a montré le dynamisme de la production de vélo et son ancrage dans les territoires, en lien avec les élus locaux. Car les collectivités sont des moteurs fondamentaux de l’investissement pour le vélo ! Avec tous les acteurs de la filière, nous espérons être entendus encore davantage par les pouvoirs publics pour que ce secteur économique soit soutenu comme il le mérite.