Programme

Pour ces 24e Rencontres nationales du transport public, les débats des tables rondes se concentreront sur les enjeux phares du secteur : accessibilité, financement, futures AOMD ou encore lobbying.

Autour de la thématique générale des congrès du GART et de l'UTP - "Quel équilibre économique face aux défis du report modal ?" - vous pourrez participer à neuf tables rondes.

 

Dans le contexte économique et budgétaire actuel, l'équilibre financier du transport public est fragilisé. Autorités organisatrices, entreprises exploitantes et industriels poursuivent leurs réflexions afin de développer des politiques de report modal et identifier les gains de productivité possibles.

Au terme de leur tour de France auprès des collectivités, des élus et des opérateurs locaux, le GART et l'UTP feront part de leurs recommandations partagées, notamment autour de sept leviers d'action : étendue géographique de l’offre, étendue horaire, fréquence et capacité, gestion du parc de véhicules, tarification, vitesse commerciale et politique de stationnement.

 

Consulter le programme de la salle de congrès

Consulter le programme des ateliers en salle Garonne

Consulter le programme officiel

 

Mercredi 27 novembre
  • Accessibilité : comment répondre aux défis de 2015 ?
  • Tarification : quelles décisions pour encourager le report modal et rééquilibrer l'économie du transport urbain ?
  • Communiquer vers le grand public : quelles cibles, quels messages, quelles modalités ?
Jeudi 28 novembre
Vendredi 29 novembre

 

Programme détaillé

Mercredi 27 novembre

 
10h30 - 11h30 Accessibilité : comment répondre aux défis de 2015 ?
  Les objectifs de la loi sur le handicap, en particulier celui prévoyant une mise en accessibilité totale des réseaux de transports en 2015, constituent un véritable défi pour les collectivités. Le rapport de la sénatrice Campion propose un certain nombre de pistes pour y parvenir. Achèvement des schémas directeurs d'accessibilité, création des agendas d'accessibilité programmée, focus sur l'épineux dossier du transport scolaire, déploiement du transport à la demande, autant de sujets traités par les intervenants de cette table ronde.
   
Avec     
 
 

 

 

 

Christine BOST, vice-présidente du Conseil général de la Gironde en charge des Transports, de la mobilité et de l’intermodalité,
Claire-Lise CAMPION*, sénatrice de l'Essonne,
Marc DELAYER, vice-président de l'UTP, président de la commission Techniques, Exploitation et Développement durable de l'UTP, directeur général des Transports publics du choletais (AGIR),
Denis LEROY, vice-président de l'agglomération de la Rochelle,
Jean-François MALBRANCQ, vice-président du GART, vice-président de la Communauté urbaine d'Arras,
Alain ROCHON, président de l'Association des paralysés de France.
Animateur    Robert VIENNET, rédacteur en chef de Transport Public.
 
   

14h00 - 15h30

Bilan du tour de France GART-UTP - Session 1 : Tarification

Quelles décisions pour encourager le report modal et rééquilibrer l'économie du transport urbain ?

 

Depuis près de deux ans, le GART et l’UTP se sont engagés dans une démarche commune visant à élaborer des recommandations partagées pour encourager le report modal et rééquilibrer l’économie du transport urbain. Ils ont organisé ensemble des échanges en régions entre représentants des autorités organisatrices de transport (AOT) et des entreprises. Ce tour de France comprenait sept étapes en province. Cette première séance plénière traitera des questions liées à la tarification et au financement. Les responsables du GART et de l’UTP réagiront, sur la base de leurs recommandations, aux expériences terrain des élus et des opérateurs.

   
Avec   
 
 
 
 
 
 
 
  
Joël CARREIRAS, président de la commission Intermodalité du GART, vice-président chargé des transports et des déplacements de Toulouse Métropole,
Nathalie COURANT, administratrice de l'UTP, directrice générale de CarPostal France,
Jean-Marc JANAILLAC, président de l'UTP, président directeur général de Transdev,
Charles-Eric LEMAIGNEN, vice-président du GART, président de la commission Financement et Tarification du GART, président de l'AgglO (Orléans),
Pierre REBOUD, administrateur de l'UTP, directeur général de la RTM (Marseille) (AGIR),
Jean-François RETIERE, président de la commision Europe du GART, vice-président de Nantes Métropole,
Jean SIVARDIERE, président de la FNAUT.
Animateur   
Jean DUMONTEIL, directeur de la Lettre du secteur public.
 
   
15h30 - 16h30 Communiquer vers le grand public : quelles cibles, quels messages, quelles modalités ?
  Regain de fréquentation, développement des services, innovations technologiques, soutien de l’Etat à la création de nouvelles lignes de tramway ou de bus à haut niveau de service : les transports publics semblent avoir le vent en poupe. Toutefois, ils sont souvent décriés par ceux qui ne les utilisent pas... Les exigences de report modal dans les agglomérations passent par une augmentation quantitative et qualitative de l’offre, mais aussi par un changement des mentalités. « Le facteur 4, c’est 50 % de technologies et 50 % de comportements ! ». Sur la base d’expériences locales, des communicants de réseaux et des professionnels de la communication grand public aborderont les questions des cibles, des objectifs (campagne d’image, report modal…) et des modalités de ces opérations, sans oublier les résultats escomptés et atteints.
   

Avec   

 

 

 

Eric QUIQUET, vice-président transport de Lille Métropole,
Bruno DANET, directeur général adjoint en charge du Grand urbain de Keolis,
Olivier LE GRONTEC, directeur de la STAS (Saint-Etienne),
Isabelle OCKRENT, directeur de la communication et de la marque du Groupe RATP,
Michel SEYT, président de la FNTV, président de l'APAM.

Animatrice   

Nathalie ARENSONAS, rédactrice en chef de Mobilicités.

 

Jeudi 28 novembre

 
10h00 - 11h00 Quel lobbying dans les transports publics aux niveaux national et européen ?
  Plus de 80 % de la législation française est issue du droit européen, en particulier dans les transports publics. Ces dernières années, l'actualité européenne s’est intensifiée, que ce soit dans notre secteur, avec le quatrième paquet ferroviaire qui prévoit notamment une modification du règlement sur les obligations de service public, quatre ans après son entrée en vigueur, ou dans des domaines plus transversaux comme l'adoption d'une directive qui viendra encadrer les délégations de service public et modifiera la loi Sapin. Dès lors, il est essentiel pour les acteurs du transport de mener des actions de lobbying au niveau européen. De nombreux textes étant transposés au niveau national, le lobbying s'effectue en deux temps. Mais alors qu'il permet d'adopter des textes plus adaptés aux contraintes du secteur et donc plus proches de la réalité du terrain, le terme de lobbying conserve une connotation négative en France. Cette séance aura pour objectif, à travers des cas concrets, de présenter les opportunités de lobbying au niveau européen ainsi qu'au niveau national.
   

Avec   

 

 

 

 

 

Benoît CHEVALIER, sous-directeur de la sécurité ferroviaire de la Direction générale des infrastructures des transports et de la mer (DGITM),
Stéphane DESSELAS, fondateur et président du cabinet Athenora Consulting,
Michel QUIDORT, administrateur de l'UTP, directeur des relations institutionnelles de Transdev,
Dominique RIQUET*, député européen, vice-président de la commission Transport au Parlement européen,
Gilles SAVARY, député de la Gironde,
Bernard SOULAGE, vice-président du GART, vice-président du Conseil régional de Rhône-Alpes.
Animatrice   
Susanna DÖRHAGE, journaliste.
   
 
11h00 - 12h00 La réforme ferroviaire française et le cadre européen
  Deux ans après le lancement des Assises du ferroviaire, 2013 semble offrir un nouveau souffle au système ferroviaire français. L’Etat retrouve sa place de stratège au sein d’un pôle public réaffirmé où les Régions jouent un rôle majeur, à la hauteur de leur contribution financière à l’économie du ferroviaire. Dans ce contexte, le quatrième paquet ferroviaire, en cours de discussion, pourrait impacter la réforme nationale en cours, notamment par la refonte du règlement européen relatif aux services publics de transport de voyageurs par chemin de fer et par route (règlement dit OSP). Jusqu’où l’implication de l’ensemble des autorités organisatrices et des acteurs du ferroviaire peut-elle influencer l’agenda européen ? En quoi ce dernier impactera-t-il la réforme à venir ?
   

Avec   

 

 

 

 

Sophie BOISSARD, vice-présidente de l'UTP, présidente de la commission Législation et affaires européennes de l'UTP, directrice générale déléguée Stratégie et Développement de SNCF,
Pierre MATHIEU, vice-président du GART, vice-président de la région Champagne-Ardenne,
Louis NEGRE, 1er vice-président du GART, sénateur-maire de Cagnes sur Mer,
Jacques RAPOPORT, administrateur de l'UTP, président de RFF,
Alain ROUSSET, président de l'Association des régions de France.

Animateur   

Guillaume LEBORGNE, rédacteur en chef de Ville, rail et transports.
   
 
14h00 - 15h30

Bilan du tour de France GART-UTP - Session 2 : Aménagement urbain et offre de transport

Quelles décisions pour encourager le report modal et rééquilibrer l'économie du transport urbain ?

  Depuis près de deux ans, le GART et l’UTP se sont engagés dans une démarche commune visant à élaborer des recommandations partagées pour encourager le report modal et rééquilibrer l’économie du transport urbain. Ils ont organisé ensemble des échanges en régions entre représentants des autorités organisatrices de transport (AOT) et des entreprises. Ce tour de France comprenait sept étapes en province. Cette seconde séance plénière sur le sujet abordera les thèmes de l’aménagement urbain et de l’offre de transport. Les responsables du GART et de l’UTP réagiront, sur la base de leurs recommandations, aux expériences terrain des élus et des opérateurs.
   

Avec   

 

 

 

 

 

Jean-Pierre FARANDOU, vice-président de l'UTP, président du Groupe Keolis,
Thierry GUIMBAUD, directeur des services de transport de la général de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM),
François-Xavier PERIN, président de RATP Dev,
Denis RAMBAUD, vice-président de Mulhouse Alsace agglomération,
Roland RIES, président du GART, sénateur-maire de Strasbourg,
Bernard RIVALTA, vice-président du GART, président du SYTRAL,
Eric STEIL, directeur de Twisto (Caen).

Animateur   

Jean DUMONTEIL, directeur de la Lettre du secteur public.
   
 
15h30 - 16h30 L'avènement des Autorités Organisatrices de la Mobilité Urbaine : pour quelles avancées ?
  Le projet de loi de décentralisation consacre l’avènement d’une revendication constante du GART : la transformation des autorités organisatrices de transport urbain (AOTU) en autorités organisatrices de la mobilité urbaine (AOMU). A cet effet, de nouvelles compétences leur seront octroyées, notamment en matière d’autopartage, de covoiturage ou de logistique urbaine, dans le but de permettre le déploiement d’offres de mobilités de plus en plus variées et intégrées. De possibles évolutions en matière de financement sont également à prévoir.
A la lueur des discussions parlementaires qui auront vu le jour, cette table ronde sera l’occasion de faire le point sur les évolutions permises par cette réforme et sur les progrès qu’il restera encore à réaliser.
   

Avec   

 

 

 

Frédéric BAVEREZ, membre de la commission Economie et mobilité de l'UTP, président directeur général d'Effia, directeur général adjoint de Keolis,
Jean BOUTRY, vice-président Transport de la Communauté d'agglomération d'Annecy,
Clément ROSSIGNOL, vice-président de la Communauté urbaine de Bordeaux,
Eric VEVE, président de Viacités (Caen).
Animateur   
Olivier RAZEMON, auteur du blog Transport du journal Le Monde.

 

 

Vendredi 29 novembre

 
10h00 - 11h00 L'action internationale des collectivités locales dans les transports urbains
  Les autorités organisatrices de transport françaises sont de véritables centres d'expertise publique. Depuis 30 ans, elles ont acquis une expérience considérable qui peut s'avérer très utile à l'étranger,  en particulier dans les pays en développement où l'urbanisation est très rapide. Au travers d’échanges politiques et techniques, les collectivités peuvent apporter un éclairage utile à leurs homologues étrangers en insistant sur le rôle des pouvoirs locaux dans la gouvernance et en accompagnant le développement de politiques de mobilité urbaine soutenables. Comment l'action internationale des collectivités locales en matière de transport urbain peut-elle répondre à la fois aux objectifs de solidarité internationale, à la valorisation de l'expertise française et à l'attractivité des territoires ?
   

Avec   

 

 

 

 

Gérard CHAUSSET, vice-président du GART, vice-président de la Communauté urbaine de Bordeaux,
Pascal GARRET, directeur Zone Maghreb de RATP Dev,
Serge GODARD, maire de Clermont-Ferrand, président du Syndicat Mixte des Transports en Commun de l'agglomération Clermontoise,
Jean-Louis LEONARD, président de CODATU, député honoraire, maire de Chatelaillon-plage,
Bernard RIVALTA, vice-président du GART, président du SYTRAL.
Animatrice    Sarah SCHÖNFELD, chargée de mission Eau/Assainissement - Développement durable, Cités Unies France.
   
 
11h00 - 12h00 Comment se dessine la gare de demain ?
  Ce débat entre experts, opérateurs et élus traitera de l’avenir des gares comme pôles d’échanges et équipements urbains majeurs pour les territoires. Au cœur des mobilités, à l’épicentre des questions environnementales, au carrefour de bien des sujets sensibles d’aménagement et de financement, les gares font aujourd’hui l’objet d’un nouvel engouement et de nouveaux investissements. Les attentes sont très élevées, les projets nombreux mais les ressources ne sont pas infinies. Comment se dessine la gare de demain ? Avec quels moyens ? Quels objectifs ? Quelle gouvernance ? Quel modèle économique ?
   

Avec   

 

 

 

 

Serge CLEMENTE, président directeur général de Vinci Park,
Yves CROZET, économiste, professeur à Sciences-Po Lyon et à l'Université Lyon II, président du laboratoire d'économie des transports (LET),
Vincent FELTESSE*, président de la FNAU, président de la Communauté urbaine de Bordeaux,
Rachel PICARD, directrice générale de Gares & Connexions,
Olivier POITRENAUD, directeur général de TISSEO (Toulouse).

Animateur   

Julien DAMON, sociologue.

 

* sous réserve

 

Egalement au programme

Mercredi 27 novembre

14h30 - 16h30 : Observatoire du Matériel Autobus.  (Salle Garonne)  Sur invitation.

8ème réunion ouverte aux représentants des AOTU et des opérateurs.

 

Jeudi 28 novembre

10h00 - 12h00: Assemblée générale du GART (Palais des Congrès)

 

10h30 - 12h00 : Egalité hommes/femmes : obligations, actions, réactions !  (Salle Garonne)

Depuis 2012, les obligations des entreprises en matière de négociation sur l’égalité hommes/femmes ont été renforcées. Les acteurs concernés des secteurs urbain et ferroviaire se réuniront pour débattre sur les actions mises en place dans les principaux domaines touchés par le sujet : emploi et formation, promotion professionnelle et rémunérations, mais aussi activité syndicale et articulation entre l’activité professionnelle et les responsabilités familiales. Quelles sont les actions concrètes mises en place par les entreprises ? Comment sont-elles évaluées ? Quelles sont les difficultés rencontrées ?

 

14h30 - 15h30 : Grenelle des mobilités à Bordeaux, une démarche innovante, des propositions inédites   (Salle Garonne)

 

16h30 - 17h30 : Projet européen Cascade   (Salle Garonne)

    expériences européennes de réduction de la consommation énergétique dans les déplacements

Coordonné par Eurocités, le projet européen Cascade vise à améliorer la mise en oeuvre de politiques énergétiques durables dans les métropoles européennes ainsi que dans les villes moyennes. Cette table ronde a pour vocation de faire un retour sur les expériences menées en matière de réduction énergétique dans le domaine de la mobilité durable. Des représentants de villes européennes présenteront leurs orientations et leurs résultats.

 

Vendredi 29 novembre

11h00 - 13h00 : Assemblée générale de la Codatu.  (Salle Garonne)  Sur invitation.

 

Programme officiel

Mercredi 27 novembre

11h30 : inauguration officielle par les présidents du GIE Objectif transport public, du GART et de l’UTP, et les présidents de la Communauté urbaine de Bordeaux, du Conseil général de la Gironde, du Conseil régional d’Aquitaine, en présence du maire de Bordeaux.

 

Jeudi 28 novembre

En fin de matinée : visite de Frédéric Cuvillier, ministre délégué auprès du ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

12h00 : remise des Challenges de la Journée du transport public en présence de Frédéric Cuvillier, et présentation des entreprises lauréates du Challenge de la mobilité en Aquitaine.

19h00 : réception à la Mairie de Bordeaux, Hôtel de Ville, Palais Rohan (sur invitation).

 

 

 

Suivez les Rencontres sur