Métropole Aix-Marseille Provence : laboratoire de la mobilité durable

Par Jean-Claude Gaudin,
Président de la Métropole Aix-Marseille Provence, Maire de Marseille, Vice-Président du Sénat

JCG.JPG

La Métropole Aix-Marseille Provence a érigé la mobilité en priorité numéro un. Face aux problèmes de congestion et de pollution dus à un usage croissant de la voiture, nous avons décidé que son premier acte politique serait un Agenda de la Mobilité Métropolitaine.

Cette feuille de route, fruit d’une démarche inclusive, ambitieuse mais réaliste, a valeur d’exemple pour les agglomérations confrontées aux difficultés des déplacements urbains et interurbains. Consciente des retards accumulés, fruits de l’histoire et d’un manque de soutien, décidée à lever les obstacles à une politique de transport coordonnée, la Métropole a choisi une approche tournée vers les voyageurs, vectrice de solutions innovantes.

Bien sûr, on ne supprime pas les embouteillages et on n’encourage pas le report modal par la seule volonté. Nous avons donc identifié des projets structurants et un calendrier clair :

  • à court terme, instauration d’une tarification et d’une billettique intégrées, avec une marque commune, pour faire connaître les offres de transport en commun et faire changer les comportements ;
  • à moyen terme, mise en place d’un réseau MétroExpress qui connectera, grâce à des lignes certifiées « Premium », les bassins de vie et les zones d’activité entre eux ;
  • à long terme, soutien à la montée en puissance d’un réseau de transports collectifs de masse pour densifier les corridors ayant le plus de flux.

Ce réseau de transport jalonnera l’ensemble du territoire et apportera des bénéfices concrets pour les 1,8 million de métropolitains. Il s’appuiera sur des équipements et services intermodaux performants. En plus des nombreux parkings-relais et des pôles d’échange multimodaux, les habitants du territoire bénéficieront d’un système d’information prédictif et d’une palette d’offres fiables et attractives, permettant de passer d’un mode à l’autre (voiture, car, bus, tram, métro, vélo électrique, marche, téléphérique, navette maritime) en toute simplicité.


À travers son Agenda de la Mobilité, la Métropole se veut un laboratoire d’innovation, qui lui donnera une précieuse avance et renforcera son poids dans son environnement régional et international. C’est d’autant plus nécessaire que la mobilité est au coeur d’une subtile équation conjuguant économie, emploi, attractivité, aménagement du territoire,
cadre de vie, solidarité et développement durable.

Isolées, les communes ne peuvent rien. La démarche métropolitaine qui nous anime permet aujourd’hui d’unir nos 92 collectivités, les acteurs du transport public et les initiatives citoyennes autour d’un même objectif : garantir une mobilité durable, innovante et apaisée, qui améliore la vie quotidienne.
Le territoire d’Aix-Marseille Provence est envié pour sa douceur de vivre et ses paysages uniques. Demain, il sera regardé comme un exemple de ce qu’est la mobilité du futur, au service de ses habitants, de ses entreprises et de son environnement. De par son engagement, la Métropole démontre l’audace de ses ambitions, particulièrement en matière de mobilité.

Les chiffres-clés de la mobilité dans la Métropole Aix-Marseille Provence à l’horizon 2025

  • 3 148 km2 : plus vaste Métropole de France, qui rassemblera 2 millions de métropolitains en 2025
  • 7 millions de déplacements quotidiens sur 3 000 km de voies structurantes
  • 100 km de sites propres autoroutiers pour les autocars interurbains
  • 146 km de nouveaux aménagements urbains à l’horizon 2025 (métro, tramway, bus)
  • 15 000 places de stationnement en P+R urbains et autoroutiers, pour 60 gares routières et P+R
  • 3/4 des habitants à moins de 15 minutes d’un arrêt Premium sur le réseau MétroExpress