Les Rencontres en 5 questions

 

1/ Les Rencontres nationales du transport public en quelques mots ?

C’est l’évènement qui rassemble toute la profession du transport public et de la mobilité durable. En 2017, ces Rencontres se dérouleront à Marseille du 10 au 12 octobre. Elles sont organisées par le GIE Objectif transport public et réunissent le Congrès du GART et de l’UTP et un salon des solutions innovantes.

Élus, membres des collectivités territoriales, exploitants, industriels, entrepreneurs, chercheurs, institutionnels et journalistes se retrouveront pendant trois jours au Parc Chanot pour bâtir la mobilité de demain. Au programme du Congrès, des plénières stratégiques, des conférences thématiques, des visites techniques et de nombreuses rencontres professionnelles. Le salon réunit quant à lui 160 exposants sur 16 000 m2. C’est une véritable vitrine de l’innovation. Plus de 6 000 participants sont attendus.

2/ Pourquoi est-il important que les acteurs du transport public soient présents à ces Rencontres ?

A l’échelle nationale, c’est l’événement stratégique de la mobilité en 2017.  Tous les deux ans, les élus et les professionnels de la filière se réunissent dans une ville de France pour échanger et débattre des questions importantes pour l’avenir du transport public et de la mobilité.

C’est l’occasion pour les acteurs du secteur de se rencontrer sur trois jours, établir des contacts utiles, échanger leurs expériences, débattre des questions d’actualité et découvrir en avant-première les innovations et évolutions techniques.

3/ Dans quel contexte ces Rencontres vont-elles se dérouler ?

Il y a à la fois une forte demande de transports publics de la part des populations et une réelle volonté d’aller vers une mobilité plus durable alors que les autorités organisatrices sont confrontées à des contraintes financières fortes susceptibles de remettre en cause le maintien de l’offre et les investissements.  

Par ailleurs, dans un contexte post-élections présidentielles et législatives, l’enjeu est de placer la mobilité durable au cœur des débats et de l’action. «Territoires, innovation et concurrence : les clés d’une mobilité durable au service des voyageurs ». Telle est la question à laquelle les deux séances plénières et les ateliers du congrès commun au GART et à l’UTP devront répondre.

 4/ Pourquoi cette thématique ?

Confrontés à des défis nouveaux et à des enjeux forts, les autorités organisatrices et les opérateurs veulent travailler à la qualité de service, préserver le financement et assurer un modèle économique viable pour le transport public. Ensemble, ils veulent contribuer à la transition énergétique, préserver la santé publique, faciliter l’intermodalité, la multi-modalité et la mobilité dans les zones de populations peu denses. Les territoires, l’innovation et la concurrence sont  déterminants pour répondre aux nouveaux comportements et usages des voyageurs, aux préoccupations environnementales et sanitaires et à la digitalisation de l’économie.

5/ Pourquoi avoir choisi Marseille ?

Deuxième ville de France, Marseille figure parmi les plus grandes métropoles d’Europe et du bassin méditerranéen. Territoire économique et touristique attractif doté d’un réseau de transport public d’envergure, c’est le lieu incontournable pour tenir les prochaines Rencontres nationales du transport public. Depuis le 1er janvier 2016, la métropole d’Aix-Marseille-Provence compte 92 communes pour 1,8 million d’habitants.

Cela représente la quasi-totalité du Département des Bouches-du-Rhône et plus d’un tiers de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Trains grandes lignes et régionaux, métro, tramway, bus, BHNS, vélos en libre-service… tous les modes de transport sont représentés sur ces territoires.
La Métropole Aix-Marseille-Provence travaille à de nouvelles solutions pour améliorer les déplacements sur l’ensemble de son périmètre, solutions présentées dans l'Agenda de la Mobilité en décembre 2016. L’objectif est de mieux connecter les grands pôles pour mieux desservir les communes plus petites.